| Accueil |
| Parti Communiste du Togo |
| Journal |
| M.D.R. |
| M.C.I. |

SOYONS CLAIR !!!

La Garde Rouge (GR) n’est ni un organisme ni une personnalité recrutant des mercenaires à payer pour un quelconque service à lui rendre, qui distribuent des sous, des enveloppes de millions des francs. Nous ne sommes pas une caserne d’ALI BABA -où l’on vient spécialement pour s’enrichir -ni une maison de charité, de piété pour cas sociaux où on vient uniquement pour résoudre ses problèmes et difficultés matériels du moment -ni une auberge espagnole où l’on vient faire ce que l’on veut; nous n’entendons pas et ne sommes subventionnés par aucune puissance hors de notre Cause commune: nous comptons sur nos propres forces, celles du Peuple: nous sommes libres de notre orientation, de notre politique, de nos actions, de nos mouvements. Nul ne viendra nous dicter sa volonté. C’est là une position ferme, non négociable, sur laquelle nous ne transigeons pas.

Par ailleurs, nous ne recrutons pas de mercenaires, des gens à rétribuer, à payer pour un quelconque service à rendre. Alors, pas de chantage à recevoir de la part de qui que ce soit. Surtout on ne marchande pas son adhésion à la G.R. du genre: "Avant de venir avec vous, donnez-moi d’abord un million ou 500.000 francs, de quoi bâtir, assurer quelque chose à mes femmes et enfants…" ou" j’ai une vingtaine ou une quarantaine de gars déjà prêts, donnez-nous 2 ou 3 millions de francs et nous viendrons avec vous… ou procurez-nous d’abord des armes, et nous, nous commençons tout de suite… "ou" moi, je ne suis pas et ne veux pas devenir Président de la République, alors, donnez-moi un million de francs; dès qu’on aura chassé du pouvoir, "Baba" (à savoir Eyadéma) , vous me verserez l’autre moitié de ma solde, et je me tire. " "Moi je ne suis pas et ne veux pas devenir militaire, donc, pas question de discipline militaire" ou " pas question de travailler avec un quelconque militaire de FAT, avec ces soldats dont se sert depuis bientôt 30 ans le sanguinaire et criminel Eyadéma pour nous massacrer et se maintenir au pouvoir, malgré et contre le Peuple" "S’il y a des soldats des FAT avec vous, moi je ne viens pas: ils ont beau se dire démocrates ? ils ne sont pas prêts à détruire, liquider complètement les maudites FAT: ils n’en veulent uniquement qu’à Eyadema et aux Kabye" ou" La G.R., c’est une belle initiative heureuse que nous attendions depuis.

Nous autres militaires nous ne pouvons travailler avec les civiles: non seulement ça nous prendra beaucoup plus de temps… mais on ne peut leur faire confiance. Cette affaire de démocratie, ce sont eux qui l’ont amenée, nous, nous les avons suivis ils ne sont pas capables de s’entendre entre eux, ils trahissent et voilà la merde dans laquelle ils nous ont foutu !!: Contraints de déserter et de nous exiler ; on n’a à peine de quoi survivre…" ou " si un tel officier ou un tel sous-officier est avec vous, moi je ne viens pas: c’est un peureux : il aurait pu nous organiser depuis et nous trouver des armes… ! " ou " dites-moi d’abord de quelles armes disposez-vous, sinon où et comment en trouverez-vous ?… " Et nous en passons.

ALORS DISONS CECI:

Que certains se posent certains questions et questionnements c’est normal et même légitime. Par contre la Garde Rouge n’a rien à voir avec les FAT, milice fasciste criminelle du sanguinaire couple France-Eyadema- soldat des FAT, que la Garde Rouge s’assigne comme tâche d’affronter et de liquider. Tout soldat des FAT, pour adhérer à la Garde Rouge (G.R.) doit au préalable renier franchement ces dernières, parce que convaincu de leur nature nocive, criminelle, anti-démocratique, anti-Peuple, tribaliste, pro-puissances étrangères, pro-française. Ce soldat doit s’autocritiquer, regretter d’avoir été utilisé, d’avoir servi un corps contre le Peuple et notre pays, notre patrie. Si l’abominable couple France-Eyadema, et l’Etat-major, les officiers supérieurs, sont les commanditaires des crimes contre les masses et la patrie, les soldats ont servi de bras armés exécutants de ces crimes.

S’engager maintenant avec la G.R. c’est s’engager à retourner ses armes contre ces commanditaires et à détruire ces FAT qui sont conçues, créées et dirigées de main de maître, par la France, à son service principalement, manifester sa haine contre les FAT et le régime en place. Bref adhérer à la Garde Rouge (G.R.) c’est accepter volontairement son programme et ses statut sa discipline. L’engagement y est volontaire, libre, individuel. On n’y vient pas pour marchander son adhésion, lui dicter sa volonté au moyen de chantages. Celui qui vient à nous avec la motivation unique de s’enrichir facilement, rapidement, même de nous arnadouer, nous extorquer des fonds, se trompe de porte. Préfiguration de la future armée nouvelle, nationale, de citoyens volontaires décidés à défendre la souveraineté du Peuple, la dignité nationale, contre toute agression extérieure.

La Garde Rouge (G.R.) par le recrutement de son personnel, les motivations des combattants, son organisation, son fonctionnement, son commandement, sa tactique, sa pensée militaire, est diamétralement l’opposée des FAT. Elle tient à son unité et à sa discipline comme aux prunelles de ses yeux. Quand on y vient, on s’y soumet, égaux devant les risques et les sacrifices, on s’engage à agir loyalement et honnêtement sans intrigues et sans ambition personnelle malsaine, prêt aux sacrifices jusqu’à la victoire pour la Cause patriotique juste, humaine.

Il va sans dire alors, que tous les ex-éléments des funestes FAT, qui viennent à la G.R., doivent, chacun, se débarrasser de tout ce qui peut avoir, à leurs yeux, de la valeur (leurs titres et grades) de "prestige" au sein des FAT et progressivement des pratiques condamnables: anti-Peuple, anti- démocratiques, apatrides, tribalistes, asociales (intrigues, magouilles, mensonges, abus de pouvoir, du "militaire au-dessus des civils" -à savoir des masses), flatterie,corruption, souillure, servilité, manque de morale au d’idéologie saine et surtout volonté de se mettre au service d’une puissance étrangère, de vendre sa propre patrie, esprit mercenaire, putschiste, ne s’intéresser qu’à ses propres problèmes, son propre intérêt, tout tournant autour de l’Argent, l’affairisme, pour s’engager de plus en plus , consciemment (en cultivant altruisme) solidaire prêt à donner jusqu’ à sa vie -s’il le faut -au service du Peuple et pour un Togo meilleur.

Par ailleurs la guerre de guérilla que va mener la Garde Rouge (G.R.) est une guerre du Peuple c’est-à-dire une lutte de masse. Elle ne peut la mener sans s’appuyer sur la lutte de masse des hommes et femmes, jeunes et vieux, ouvriers et paysans, employés et patriotes et communistes, c’est nécessairement le combat sous toutes ses formes (armée de commando, puis de masse, c’est donc la guerre dans tout le pays, étendue à l’ensemble du territoire national.)

Quand les forces sociales exploitées, dominées, opprimées n’interviennent pas en personne dans la lutte armée, ou ne sont pas motivées et mobilisées pour la faire, personne d’autre, plus habile et généreuse, qu’elle soit, ne peut faire le bonheur du Peuple à la place de ce dernier. C’est aller de défaite en défaite vers un désastre inévitable sans ces conditions. C’est ce que confirment les 30 dernières années de lutte dans notre pays. La lutte pour l’indépendance, la liberté, l’émancipation, la démocratie c’est l’affaire du Peuple, de tous les peuples du Togo débout derrière et au sein de la Garde Rouge (G.R.)

La Garde Rouge c’est l’organisation militaire des jeunes démocrates-révolutionnaires et autres patriotes. Elle est ouverte aux jeunes travailleurs, aux jeunes étudiants, Jeunes pauvres qui n’ont que le minimum pour vivre, qui connaissent des conditions de vie très difficiles, des "laissés pour compte" civils comme militaires, mais sont animés de la plus ferme détermination de lutte pour la fin de l’abominable couple France-Eyadema et de l’ordre en place. Son noyau animateur c’est ce qui est connu, et désigné publiquement, par Ekpemog. Ces jeunes opprimés qui n’ont pas peur de la guerre, de cette guerre qui est la leur. Ils sont prêts à y participer avec leur foi, disposés à supporter tous les sacrifices jusqu’à la victoire. Les conditions d’adhésion, les principes de recrutement à la G.R. sont clairs non négociables, non marchandages. La G.R. n’est pas un marché, une foire, ni un semeur aux vents, de billets de banque. C’est claire et Net !

LE COMMANDANT EN CHEF DE LA G.R.
ACINOX K .K.
CE 25/12/95

N.B.: Lire et diffuser les 3 fascicules: «le Peuple togolais doit sur les cendres des FAT se doter de son armée»
BULLETIN DE LIAISON DES MILITANTS EKPEMOG

 


Accueil / Vos réactions sur ce site / Contact / Liens
Pourquoi nous sommes communiste / Petit guide du PCT / Congrès historique
"Révolution", organe central du PCT / Archives
Mouvement Communiste International / Mouvement Démocratique Révolutionnaire