| Accueil | | Parti Communiste du Togo | | Journal | | M.D.R. | | M.C.I. |

Appel du Parti Communiste

Aux travailleurs, à la Jeunesse, aux Peuples du Togo ! Comment s’en sortir ?


Ouvriers, paysans, travailleurs des villes et des campagnes, artisans chômeurs, apprentis, intellectuels progressistes, étudiants, élèves, soldats de toutes nationalités, de toutes opinions religieuses et philosophiques qui aspirent à la démocratie, à la liberté et au travail. Pour tous et pour toutes, à l’instauration d’une République Populaire Moderne, à un ordre nouveau. Pour balayer à jamais de notre patrie la bête immonde de l’autocratie moyenâgeux, la clique Eyadema-Améyi-Assor, et pour l’avènement d’une vie nouvelle. Le Parti Communiste du Togo a contribué à la formulation des revendication immédiates et vitales des divers secteurs en liaison avec le développement de leurs luttes. Aussi, face au mouvement insurrectionnel populaire du 5 octobre, amplifié par les grève des dockers du Port Autonome de Lomé, des chauffeurs des transports en commun et par des mouvements de protestataires dans les campagnes, le P.C.T vient de lancer un grand appel au Peuple en deux Parties que voici:

Plate-Forme d’Action Transitoire

Multipartisme ? Oui, mais sans Eyadema, le RPT, les impérialistes et contre eux.


Renversement du pouvoir et non partage ou alternance, encore moins gouvernement d’union nationale avec le RPT et son chef. Les oppresseurs de liberté pendant 24 ans n’ont aucun droit au pouvoir ni même à la liberté. Ils doivent payer leurs crimes et vols. Souveraineté populaire et souveraineté nationale anti-impérialiste garanties d’une part des C. A de travailleurs, de paysans, et du Peuple comme leviers et appuis à l’insurrection et aux transformations démocratiques garantie par l’armement du Peuple et par un gouvernement révolutionnaire provisoire, organe de l’insurrection chargé de convoqué l’assemblée constituante; «Etats généraux du Peuple». Substitution sur cette base de la République Populaire Moderne à l’autocratie constitutionnel avec pleine reconnaissance de liberté religieuse, syndicale et politique incluant le multiPartisme sans et contre le RPT et les impérialistes; et le droit et liberté à toutes les nationalités opprimées. Travailleurs, paysans, et jeunes de tout le pays;

Face à votre détermination d’en finir avec le régime de l’arbitraire et d’assassinats crapuleux, de corruption et d’oppression d’Eyadema-RPT; Face à ce nouveau complot impérialiste CNFV , le Peuple doit préparer et lancer une grande grève générale illimité qui doit s’étendre à tout le pays, et se traduire par la prise révolutionnaire organisée; des *établissements scolaires, de écoles, des lycées et de l’Université par les élèves, étudiants et enseignants;

*des usines, des unités de production et entreprises par les ouvriers et les travailleurs;

*des banques par les employés;

*des champs et de la terre pour les paysans;

*des services publics et privés par le contrôle des travailleurs;

*de la gestion des marchés par les usagers.

La situation exige l’avancée claire des mots d’ordre transitoires de contrôle de toute la production et de la distribution par les masses. Conquérir et instituer le droit de contrôle de la gestion du bien public, le droit de designer (et de destituer) les responsables à tous les niveaux avec le droit de l’autonomie administrative pour les régions.

N.B. Ces mots d’ordre ne se justifient qu’en période insurrectionnelle, sinon ils deviennent nécessairement réformistes, genre autogestion réformiste; il faut Partir du contrôle insurrectionnel ouvrier, paysan, et urbain de la petite bourgeoisie; armer le Peuple pour réaliser et défendre ses conquêtes; appeler les soldats, caporaux, et sous-officiers à fraterniser avec le Peuple; passer à la révolution; favoriser l’armement du Peuple en préparent minutieusement sur tous les plans l’art de l’insurrection fondée sur l’offensive continue et foudroyante jusqu’au renversement complet de l’autocratie et la destruction de fond en comble de son Etat, de sa machine de guerre anti-Peuple.

L’heure est venu de traduire cette plate-forme en programme précis dont les points sont appelés à devenir le drapeau politique et le programme immédiat du Peuple.
Programme de transition en 10 points


1° Renversement complet du régime autocratique néocolonial, et châtiment de ses principaux dirigeants actifs, dissolution du RPT et extirpation à tout jamais de ses vestiges et de celle des FAT assassins

2° Gouvernement révolutionnaire provisoire;

3° Liberté politique, religieuse et syndicale complète;

4° Armement du Peuple, organisation d’une armée révolutionnaire ouvrière et paysanne.

5° Annulation du PAS et de la ZFI et tous les programmes et autres accords impérialistes. Nationalisation des grandes entreprises (industries, commerce, transports, banques) appartenant à Eyadema et à ses dignitaires. Défense du secteur d’Etats. Arrêt de la braderie des entreprises d’Etat.

6° Pleine liberté aux nationalités, opprimées et frustrées de leurs droits.

7° Augmentation des salaires et bourses. Réintégration de tous les licenciés.

8° Formation de Comité d’Action (C.A) paysans et populaires pour la confiscation de la terre et des domaines des propriétaires fonciers et d’Eyadema, des impérialistes et autres dignitaires; La réalisation et le contrôle de toutes les transformations démocratiques(…) Rassemblement des CA dans les conseils populaire.

9° Convocation de l’assemblée véritablement constituante, des Etats généraux du Peuple, des Conseils populaires, élections libre.

10° Soutien aux luttes des Peuples de la sous région.

Les masses, Particulièrement les jeunes de notre pays ont enseigné de précieuses leçons aux révolutionnaires. Elles ont illustré par leur détermination spontanée, la loi fondamentale de l’art de l’insurrection à l’offensive. Méprisant la mitraille qui les décime, les masses continuent imperturbablement à foncer sur l’ennemi, détruire, ses liens et saper complètement le moral des forces de répression. L’offensive est le gage certain de la victoire de l’insurrection, alors que la défensive représente la mort de l’insurrection. Les travailleurs et le Peuple ont le droit ( et le devoir) d’utiliser des formes d’action appropriées face à leurs exploiteurs et oppresseurs, dans la défense de leurs intérêts et pour leur émancipation. Le projet perfide de CNFV tend visiblement à marquer un coup d’arrêt à l’insurrection, du fait principalement de l’influence des libéraux sur les masses, gagnés et alliés à l’impérialisme qui s’en sert pour bloquer la marche de la force populaire vers sa transformation en insurrection populaire armée victorieuse, émancipatrice.

Lomé, le 5 décembre 1990
Le Parti Communiste du Togo


Accueil / Vos réactions sur ce site / Contact / Liens
Pourquoi nous sommes communiste / Petit guide du PCT / Congrès historique
"Révolution", organe central du PCT / Archives
Mouvement Communiste International / Mouvement Démocratique Révolutionnaire