| Accueil |
| Parti Communiste du Togo |
| Journal |
| M.D.R. |
| M.C.I. |

Cet évènement historique, inédit, révolutionnaire

Révolution n° 154 du 10 janvier 1996

Lorsque les jeunes Ekpémog, dès février 91, ont ressenti et sont arrivés spontanément, empiriquement à la nécessité pour eux, à réclamer, ouvertement et publiquement des "AGBAVIA " (des armes, des Kalach) pour affronter les affreuses FAT, pour chasser Eyadema du pouvoir, la France du Togo, de la "Terre de nos aïeux", c'est révolutionnaire, inédit de leur part: ils ouvraient ainsi une nouvelle page de l'histoire de notre Peuple, une voie nouvelle pour ce dernier. Depuis lors, tous les ennemis du Peuple togolais ont commencé à trembler de tout leur corps ! Depuis lors, la lutte entre le Peuple et ses ennemis a pris rapidement une (d) autre(s) tournure(s) aussi bien au Togo que dans toute la sous-région.

C'était bien généreux de la part de ces jeunes Ekpemog togolais, même si la réalisation d'une telle aspiration légitime est naïve, car prématurée: il leur manquait objectivement cette indispensable formation militaire, mais ces jeunes ont porté le niveau de conscience du Peuple togolais, voire de certains Peuples africains, à un degré supérieur encore jamais égalé.

Depuis lors, la suite des événements dans nos pays a confirmé cette exigence actuelle suscitée par ces jeunes Ekpémog. L'indispensable nécessité d'une formation militaire à chaque citoyen. Leur aspiration était telle que quand l'occasion s'est présentée à eux, ils n'ont pas hésité un seul instant pour aller à l'étranger, pour la chercher ; puisque celle-ci leur est interdite dans leur propre pays. Depuis lors, notre Peuple, suite notamment aux vicissitudes douloureuses, tragiques qu'il continue à vivre dans sa chair, sa vie, ses fils, ses biens, sa dignité, a approfondi la question et se mobilise et se bat pour ériger cette exigence en loi, en un Droit de l'Homme et du Peuple pour se défendre contre:

- les menées crapuleuses et injurieuses pour nos Peuples, des affreux mercenaires genre Bob Denard sur le continent;
- les tentatives ordurières de démembrement et de balkanisation de nos pays et de massacres de nos Peuples par des puissances impérialistes genre Biafra (Nigeria);
- les débarquements intempestifs de troupes étrangères, des puissances impérialistes dans nos problèmes internes en Afrique;
- l'installation et l'entretien de bases militaires avec troupes étrangères pré-positionnées en Afrique et au Togo (Niamtougou);
- la multiplication de guerres civiles réactionnaires entre valets locaux, clans rivaux, prenant en sandwich le Peuple; guerres suscitées et/ou appuyées par les puissances impérialistes, ennemies -les génocides, suscités et/ou soutenus par les puissances impérialistes sur le continent;
- l'actuelle formation et équipement des valets locaux pour constituer une "force africaine militaro-humanitaire de règlement des conflits sur le continent", en fait, une consolidation et coordination sur le plan militaire des valets locaux contre les Peuples de plus en plus décidés à s'émanciper.

Pour que les Peuples africains soient pris au sérieux, qu'ils ne soient plus effrontément agressés, massacrés en toute impunité : que leur souveraineté, leur dignité ne soient plus gratuitement piétinées, bafouées; pour que leur faiblesse d'aujourd'hui ne signifie point la faiblesse de demain, le Peuple exige de l'Etat une formation militaire gratuite et de qualité (à intégrer dans le programme de l'Education gratuite et de qualité déjà acquise comme un Droit de l'Homme) à chaque citoyen, comme une composante de ce Droit à l'Education. Comme on le voit, le Peuple ne veut plus assister en victime impuissante voire résignée, en "proie facile" à son propre massacre, au piétinement de sa dignité, de sa souveraineté, en toute impunité".

On imagine aisément quelle belle arme de dissuasion redoutable que constitue une telle formation militaire à l'ensemble du Peuple, l'arrogance, l'insolence, l'effronterie, le cynisme des agresseurs, des envahisseurs étrangers se réduiraient voire s'estomperaient si ces derniers s'attendaient, redoutaient une éventuelle riposte foudroyante du Peuple que les masses transformées promptement en une marée humaine ardente de feux déferle sur eux. Ils réfléchiraient à deux fois avant de s'aventurer dans nos pays. Les fameux "éléments incontrôlés des FAT" se hasarderaient moins, séviraient moins dans les quartiers populaires. Combien d'aventures crapuleuses, criminelles, broyeuses des masses, nos pays, l'Afrique éviteraient par cette seule arme de dissuasion: la capacité de riposte appropriée du Peuple par sa maîtrise d'une formation militaire moderne et de qualité.

Rien que pour cela Vive Ekpémog !
En avant pour une formation militaire gratuite et de qualité
par l'Etat à chaque citoyen.


Accueil / Vos réactions sur ce site / Contact / Liens
Pourquoi nous sommes communiste / Petit guide du PCT / Congrès historique
"Révolution", organe central du PCT / Archives
Mouvement Communiste International / Mouvement Démocratique Révolutionnaire