| Accueil | | Parti Communiste du Togo | | Journal | | M.D.R. | | M.C.I. |

AGBEYOME et PERE, deux véritables stars du cinéma hollywoodien au service de France–EYADEMA

Lomé, le 03 juin 2003
Cet article est tiré de «REVOLUTION» N°184

Agbéyomé et Péré sont effectivement deux grands acteurs comédiens achevés, des bêtes de scène théâtrale (certes de série B), bien talentueux, doués dans cet art et bien dévoués corps et âme à leur maître, l’affreux couple France-Eyadéma. Pour ceux qui en douteraient encore, qu’ils les revoient, toujours en duo, en action, en mission commandée, à la fameuse CNS (Conférence dite Nationale dite Souveraine) à la suite de laquelle les masses amusées avaient fini (avec humour) par transformer AGBEYOME (pleurant à chaudes larmes bruyamment en pleine AG publique suivie par le monde entier cherchant à brouiller les esprits, les attendrir par émotion pour faire passer un de ses mensonges gros comme le soleil afin de défendre l’ignoble régime en place alors en dérout) en AVIYOME (le pleurnicheur) à côté duquel se tenait PERE tentant de le consoler comme en lui chantant la fameuse berceuse togolaise bien comme TUTUGBOVI belle image pathétique. Mais il fallait aussitôt après les revoir, hors de cette salle, se congratuler, s’embrasser, rigoler, pour avoir réussi leur coup «fumant»…

Les revoilà aujourd’hui dans un autre scénario, toujours pour défendre l’affreux couple France-Eyadéma, notre calamité nationale, à savoir : au travers de nouvelles mascarades électorale et vastes blagues macabres, de:

  • Eviter l’affrontement armé, un nouveau 5 octobre, toute action militaire dixit Péré
  • Offrir une porte de sortie honorable à Eyadema et à sa bande (sa milice FAT et autres exécutants ) de criminels contre notre Peuple et notre pays ;
  • Les blanchir de tous leurs crimes (politiques, économiques, moraux et physiques) eux et leurs commanditaires, en leur offrant une immunité, impunité à vie, leur permettre de partir avec leurs énormes butins acquis durant leur épopée sauvage, barbare contre notre Peuple et notre pays.
  • Permettre à la France de conserver sa place, son rôle et ses intérêts au Togo envers et contre notre Peuple et notre pays,

Un nouveau crime plus odieux, ignoble, une insulte suprême à la dignité à notre Peuple:

A chaque tournant important de la vie de notre Peuple, ses ennemis ne manquent point l’occasion pour multiplier, accentuer, de dresser devant lui leurs machinations, complots et pièges les plus odieux et machiavéliques possibles. Ce furent notamment la Conférence dite Nationale dite Souveraine (CNS) de la France, un marché de dupes, qui prétendait «battre, chasser Eyadema du pouvoir avec de simple bics et papier une constitution… comme ce fût le cas au Bénin» ! ! ! ? Une vaste blague cynique anti-peuple.

Puis, toujours en vue d’endiguer, de détourner les masses populaires révoltées de la voie émancipatrice, c’est cet autre traquenard contre-révolutionnaire d’élections bourgeoises, un piège à cons, qu’organisent les ennemis du Peuple, voie sans issue dans laquelle les Faux Amis du Peuple (FAP) et le couple France-Eyadema tentent d’enfermer de force les masses populaires et leur Mouvement Insurrectionnel Populaire (MIP) d’oct – nov 90 actuellement en stand by.

Et sur cette voie cul-de-sac ce sont encore d’autres machinations de plus en plus machiavéliques, rocambolesques, dont « Agboyibo petit Mandela togolais » et maintenant celle à plusieurs détentes «les affaires dites Agbéyomé, puis PERE et Biténéwoé -Djoua» maintenant dénommé affaire DAHUKU PERE, «le futur tombeur de Eyadema». Pour qui connaît un tant soit peu la situation togolaise, il saute à l’œil que ces minables prétendus «rénovateurs» et autres «repentis», en mission commandée par la France, cherchent aussi sans aucun doute, à sauver, à soustraire aux incontournables jugement et châtiment par notre Peuple, leurs têtes d’assassins et criminels. (Voir détails dans les derniers n°s de REVOLUTION, Organe Central du Parti Communiste du Togo)

Voilà pourquoi, le Parti Communiste, avec les masses populaires particulièrement les sympathisants dont des Zem de Gilichrist Olympio, mettent en garde l’UFC/PFC contre toute signature d’un quelconque contrat avec tels vils apatrides et cruels ennemis du Peuple toujours en mission commandée pour d’autres forfaitures ordurières. Pas d’impunité, d’imunité pour les assassins, les criminels (économiques, politiques, humains) exécutants commanditaires et complices. Jusqu’ici, par sa vigilance, le Peuple, de plus en plus éveillé, éclairé par le Parti Communiste, a déjoué et déjouera ces obstacles et complots dressés sur sa dynamique émancipatrice actuelle.

Pas de paix et de sécurité sans application et respect de l’Etat de Droit et sans Justice.

Continuons sans relâche de nous mobiliser davantage, d’élever régulièrement notre niveau de conscience et d’organisation pour que le Mouvement Insurrectionnel Populaire (MIP) en stand by redescende rapidement dans la rue pour en finir à jamais avec l’ordre de l’affreux couple France-Eyadema.

A bas les tortionnaires, les assassins, les criminels du Peuple et leurs complices, les traîtres, les apatrides qui, ensemble et sous la direction de leurs maîtres impérialistes, cherchent fébrilement à émousser la combattivité des jeunes, à détourner le MIP 90 de sa dynamique émancipatrice.Le Peuple insurgé vaincra !

Lomé, le 03 juin 2003
Le Parti Communiste du TOGO (PCT)

Cet article est tiré de «REVOLUTION» N°184, Organe Central du PCT


Accueil / Vos réactions sur ce site / Contact / Liens
Pourquoi nous sommes communiste / Petit guide du PCT / Congrès historique
"Révolution", organe central du PCT / Archives
Mouvement Communiste International / Mouvement Démocratique Révolutionnaire